septembre 22, 2020

D’après Huawei, son système d’exploitation (Hongmeng OS) serait plus rapide que iOS et Android

On se souvient qu’au mois de mai de cette année, l’administration Trump a interdit aux entreprises américaines de traiter avec Huawei, le géant Chinois de la technologie sous le motif que cette société entretiendrait des liens étroits avec le gouvernement chinois et pourrait être utilisé par celui-ci, comme outil d’espionnage. La semaine dernière donc, lors du sommet du G20 à Osaka, Trump a assoupli cette interdiction, mais il n’a pas précisé quand des entreprises telles que Google et Intel pourraient commencer à vendre des composants logiciels et matériels à Huawei. 

Malgré toutes ces difficultés, Huawei reste optimiste, fière de son efficacité et de son indépendance. En fait, la société prétend même pouvoir faire mieux que Google ou Apple en termes de performances du système d’exploitation. En effet, dans une récente interview accordée à un magazine hebdomadaire français, le PDG de Huawei, Ren Zhengfei, a fait certaines révélations sur son système d’exploitation (Hongmeng OS) développé en interne et qui pourrait permettre à Huawei de réduire sa dépendance à Android. 

Il a fait savoir qu’il ne s’agirait pas simplement d’un système d’exploitation pour smartphone, mais d’une solution unifiée pour tous les appareils Huawei, y compris les routeurs, les ordinateurs portables et même les voitures autonomes. Huawei entend essentiellement créer un système d’exploitation singulier pour tous ses produits. Il fait également savoir que des tests en interne ont montré que Hongmeng OS devrait être 60 % plus rapide que le système Android de Google et avec un délai de traitement de moins de 5 millisecondes, il sera aussi plus rapide que le système MacOS d’Apple. 

Zhengfei reconnaît qu’il ne serait pas facile de concurrencer Android et iOS, car les deux platesformes disposent d’un support robuste pour les développeurs. Dans le but de résoudre ce problème, Zhengfei a déclaré que la société travaillait sur le développement d’un magasin d’applications et pour attirer les développeurs, Huawei organise en Chine, au mois d’août de cette année, le sommet des développeurs qui durera 2 jours. Certains rapports suggèrent que le nouveau système d’exploitation pourrait être lancé en Chine dès la fin de l’année et pourrait faire son entrée sur les marchés mondiaux d’ici à l’année prochaine. 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FR