novembre 25, 2020

Facebook, encore une fois prend une amende de 1.1 millions de dollars par l’Italie en raison de l’abus d’utilisation des données par Cambridge Analytica

Décidément, le scandale Cambridge Analytica n’a pas fini de causer du tort à Facebook et cette fois-ci, c’est l’Italie qui entre dans la danse. En effet, vendredi dernier, l’agence italienne en charge de la sécurité de l’information, a fait savoir dans un communiqué, qu’elle impose à Facebook une amende d’1,1 million de dollars pour les crimes commis dans le cadre de l’affaire Cambridge Analytica. Il est important de rappeler que Cambridge Analytica avait, par le biais d’une application de test psychologique, eu accès à des données de 87 millions des utilisateurs Facebook et les ont utilisées pour tenter d’influencer les élections présidentielles américaines de 2016.

L’agence italienne a déclaré l’amende liée au téléchargement de l’application Thisisyourdigitallife par 57 Italiens via la connexion à Facebook. L’application exploitait la fonctionnalité pour partager les données des amis et était capable d’accéder aux données de 214077 autres utilisateurs connectés aux 57 qui avaient initialement téléchargé l’application, sans les informer que cela se produisait ou demander leur consentement. 

Certains trouvent que le montant de cette amende est très faible, mais il faut savoir que les infractions en question ont été commises avant l’entrée en vigueur du nouveau cadre réglementaire européen pour la protection des données. Le montant de l’amende a donc été calculé sous l’ancien régime italien de protection des données. Il faut également préciser qu’il ne s’agit pas là du premier accrochage entre Facebook et cette agence. 

En décembre 2018, l’agence avait condamné Facebook à une amende de 10 millions d’euros pour avoir induit en erreur ses utilisateurs en raison de ses pratiques de connexion et au mois de mars de cette année, elle a mis en cause Facebook sur l’utilisation abusive des données, mais cette fois là, le géant des réseaux sociaux avait choisi de payer un montant réduit de 52000 euros dans l’espoir de régler le problème.

Malgré tout ceci, il semblerait que Facebook ne soit pas au bout de ses peines et il se pourrait que la prochaine amende vienne d’Irlande. En effet, la Commission irlandaise de protection des données aurait ouvert plusieurs enquêtes sur Facebook et ses sociétés liées, portant sur des questions importantes telles que les atteintes à la sécurité et le traitement des données, parmi de nombreux autres grands problèmes liés à la technologie. On ne sera donc pas surpris que Facebook fasse encore l’objet de sanctions dans les semaines à venir.

Source: Ici

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FR